Contes de toujours

La nixe ou la dame des eaux

Un jeune garçon et sa petite soeur jouaient au bord d’une fontaine, et voilà qu’il tombèrent dedans. Au fond, il y avait une nixe. C’est le nom qu’on donne à ces dames des eaux. – A présent, je vous tiens, leur dit-elle, et vous allez maintenant travailler dur pour moi ! Elle les entraîna avec elle. A la fillette, elle ...

Lire la suite...

Les petits noeuds

Il était une fois une fille, jolie comme un coeur mais fainéante et désordonnée. Lorsqu’elle se mettait parfois à filer et tombait sur un petit noeud dans la laine, elle arrachait aussitôt toute la touffe et la jetait à terre. Sa servante était une fille travailleuse et ramassait cette laine, la dénouait patiemment et la filait finement pour en tisser ...

Lire la suite...

La Fée Amoureuse

Entends-tu, Ninon, la pluie de décembre battre nos vitres ? Le vent se plaint dans le long corridor. C’est une vilaine soirée, une de ces soirées où le pauvre grelotte à la porte du riche que le bal entraîne dans ses danses, sous les lustres dorés. Laisse là tes souliers de satin, viens t’assoir sur mes genoux, près de l’âtre ...

Lire la suite...

La Princesse au petit pois

Il était une fois un prince qui voulait épouser une princesse, mais une vraie princesse. Il fit le tour de la terre pour en trouver une mais il y avait toujours quelque chose qui clochait ; des princesses, il n’en manquait pas, mais étaient-elles de vraies princesses ? C’était difficile à apprécier, toujours une chose ou l’autre ne lui semblait ...

Lire la suite...

Les Fées

Il était une fois une veuve qui avait deux filles ; l’aînée lui ressemblait si fort et d’humeur et de visage, que qui la voyait, voyait la mère. Elles étaient toutes deux si désagréables et si orgueilleuses qu’on ne pouvait vivre avec elles. La cadette, qui était le vrai portrait de son père pour la douceur et pour l’honnêteté, était ...

Lire la suite...

La Clef d’Or

C’était l’hiver, une épaisse couche de neige recouvrait la terre. Le gel avait figé dans un sommeil sans fin la nature. Un pauvre homme sortit de sa maison avec un traîneau pour aller chercher du bois mort dans la forêt. Or, le froid était si intense dans la forêt, que quand il eût chargé son traîneau avec tout le bois ...

Lire la suite...

Peau d’Âne

De Charles Perrault Il était une fois un roi, Le plus grand qui fût sur la terre, Aimable en paix, terrible en guerre, Seul enfin comparable à soi. Ses voisins le craignaient, ses états étaient calmes, Et l’on voyait de toutes parts Fleurir, à l’ombre de ses palmes, Et les vertus et les beaux-Arts. Son aimable Moitié, sa Compagne Fidèle, ...

Lire la suite...